La proximité peut-elle sauver des vies?

La proximité est importante pour le bien-être, le développement et le sentiment de sécurité du bébé. Ce n’est pas nouveau. Dans les années 1960, on savait déjà que le contact cutané était important pour la santé du bébé, et c’est ce qui a inspiré Björn à mettre au point un porte-bébé qui aiderait les parents à garder leur bébé tout près. La recherche suggère maintenant que le contact cutané joue un rôle encore plus grand que nous le croyions et possède même le potentiel de sauver la vie de centaines de milliers de bébés prématurés.

Deux parents tiennent et regardent leur bébé | BABYBJÖRN
La proximité est extrêmement importante pour le bien-être, le développement et le sentiment de sécurité personnelle d’un bébé.
Photo: Johnér


La recherche sur les effets de la proximité

Une équipe de recherche essaie actuellement de déterminer si le contact cutané juste après la naissance pourrait sauver la vie d’un bébé prématuré. Des hôpitaux du monde entier participent à cette étude, notamment le Karolinska Institut, un centre médical universitaire en Suède. L’OMS et la Bill and Melinda Gates Foundation dirigent l’étude en partenariat avec de nombreux parrains, et BabyBjörn a aidé à financer la phase de lancement. Pour gagner une large perspective, l’étude est menée dans des pays à revenu faible, intermédiaire et élevé, comme le Malawi, la Tanzanie, l’Afrique du Sud, le Nigéria, le Ghana, l’Inde, le Vietnam, la Norvège et la Suède.

Le contact cutané est bénéfique pour la santé

Il existe des preuves solides de l’effet bénéfique du contact peau-peau sur la santé du bébé. Les études antérieures ont démontré son effet positif sur la santé et le développement à court et à long terme de l’enfant, ainsi que sur le bien-être des parents. Ces effets favorables se font sentir par exemple sur le rythme cardiaque, la respiration et la capacité d’assimilation d’oxygène du bébé. Jusqu’à maintenant, aucune étude n’a été menée sur les effets possibles de l’acte de tenir son bébé contre sa peau tout de suite après la naissance. 

Un père torse nu tient son bébé peau contre peau | BABYBJÖRN
Il a été démontré que le contact avec la peau a des effets positifs sur la fréquence cardiaque, la respiration et la capacité d’absorption d’oxygène du bébé.
Photo : Johnér


Davantage de bébés survivent de nos jours

Lorsqu’un bébé naît avant terme, il est souvent séparé immédiatement de sa mère et placé dans un incubateur. Même dans les pays où on n’a pas toujours accès à de l’équipement médical évolué, il est pratique courante de séparer la mère et l’enfant, et les bébés au poids très faible courent fortement le risque de mourir.

Il est pratique courante de séparer la mère et l’enfant.

Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans a baissé à l’échelle mondiale ces dernières années, mais aucune amélioration n’est enregistrée pour les quelque 1,7 million de bébés qui meurent chaque année pendant les trois premières années de leur vie. L’objectif du projet de recherche est d’évaluer l’effet du contact cutané immédiatement après la naissance sur les bébés dont le poids est très bas. En plus d’enquêter sur les effets immédiats de la méthode, les chercheurs suivront également la santé et le développement à long terme de l’enfant, ainsi que les effets de l’allaitement et de la formation de liens affectifs.

La proximité peut-elle sauver les bébés prématurés?

Les études antérieures sur le contact cutané avec les nouveau-nés au Zimbabwe, en Afrique du Sud et au Vietnam font espérer qu’il est possible d’augmenter considérablement le nombre de bébés prématurés qui survivront et peut-être de sauver des centaines de milliers de bébés chaque année. Avec cette nouvelle étude, les chercheurs espèrent aussi qu’ils pourront démontrer les avantages nets, pour la santé et le développement des bébés prématurés, du contact cutané tôt après la naissance dans les pays à revenu élevé où les incubateurs sont accessibles d’emblée.

Il est peut-être possible de sauver des centaines de milliers de bébés.

Ces idées d’avant-garde ont le potentiel de révolutionner les soins de maternité, en particulier dans les pays à faible revenu. Compte tenu de notre passion de longue date pour la proximité des parents et des bébés, nous nous réjouissons évidemment de découvrir qu’elle peut parfois sauver des vies plus efficacement que les machines.