Un camp d’été en Chine réunit les familles

Passer du temps avec leurs parents, se faire embrasser et partager les événements de la journée sont des choses que tous les enfants devraient prendre pour acquis, mais ils sont nombreux à ne voir leurs parents qu’une fois par an. Lisez ceci pour apprendre comment nous avons fondé une école d’été en Chine, qui permet aux enfants des travailleurs d’usine de passer l’été avec leurs parents.

Portrait de Mor Yi Chun | BABYBJÖRN
Mor Yi Chun travaille à l’usine depuis 2007 et, grâce au camp d’été, a pu passer plus de temps avec sa fille Mor Lee, 9 ans.


Les enfants vivent sans leurs parents

En Chine, il est courant que la production de marchandises soit concentrée dans certaines régions et que la main-d’œuvre vienne d’autres parties du pays. Cela force de nombreux parents à quitter leur foyer pour trouver du travail. Pour ces familles, la solution est de confier les enfants à leurs grands-parents dans leur ville ou leur village natal. 

Notre philosophie est fondée sur le besoin de proximité des enfants.

Les parents qui travaillent pour nos fournisseurs chinois sont dans cette situation : ils habitent loin de leurs enfants. Cela nous fait de la peine, car cela va à l’encontre de notre conviction qu’un enfant a besoin de proximité pour se sentir en sécurité. Nous essayons donc d’avoir de l’influence et d’améliorer le mode de vie de ces familles en nous engageant sur place au lieu de déplacer notre production ailleurs.

Les bonnes relations sont essentielles au changement

Nous travaillons avec la même usine en Chine depuis 17 ans, ce qui nous a permis de tisser de bonnes relations et d’améliorer les conditions de travail pour les employés de l’usine. Certaines couturières travaillent à l’usine depuis plus de 10 ans, et nous voyons cela comme un signe que nous avançons dans la bonne direction. Il est très important pour nous que les travailleurs de l’usine soient heureux et souhaitent continuer à y travailler, car nous voulons que nos produits soient cousus par des employés compétents et expérimentés.

Photo de Mor Lee et d'autres enfants qui font des exercices d'étirement au sol. | BABYBJÖRN
Mor Lee, 9 ans, vit habituellement avec son grand-père paternel. La possibilité de passer du temps avec son père et d’autres enfants l’a rendue plus heureuse et moins réservée.


Un camp d’été réunit les familles

Nous avons lancé un projet en 2017 pour découvrir quelles mesures nous pourrions prendre pour améliorer la vie des ouvriers et de leurs enfants. Nous avons ouvert le dialogue avec les travailleurs, et il était clair qu’ils aimeraient être plus près de leurs enfants, mais qu’ils n’avaient ni le temps, ni l’argent nécessaires pour rendre visite à leur famille, sauf à l’occasion du Nouvel An chinois.

Les enfants peuvent jouer, faire du sport et de l’artisanat et apprendre l’anglais.

Puisque les enfants vont à l’école dans leur ville ou leur village natal, ils ne peuvent rendre visite à leurs parents que pendant les vacances estivales. Toutefois, il est souvent impossible pour leurs parents de les héberger. La solution était d’établir une école d’été près de l’usine, où les enfants peuvent jouer, faire du sport et de l’artisanat et apprendre l’anglais pendant la journée. Pendant la soirée et les fins de semaine, ils peuvent passer du temps avec leurs parents. BabyBjörn et notre fournisseur chinois financent ensemble l’école d’été et assument toutes les dépenses, du transport aux fournitures scolaires, en passant par le logement et la nourriture. La première session de l’école d’été a été tenue en 2018, et nous en partagerons les expériences dès que nous les aurons résumées.